Mettez de l’art dans votre jardin…

Interview Carine Fouret, créatrice de Cocoon Jardin
Propos recueillis par Béatrice Somville,  journaliste chez Maison Française

 

Vous venez du milieu de la culture, comment êtes-vous arrivée au métier de jardinier paysagiste ?

C’est toujours de la culture… Le point commun entre les deux, c’est l’esthétique, fil rouge de tous mes projets.

Le jardin était une de mes passions, peu à peu cette passion a pris le dessus sur mes autres activités. Jusque-là, je valorisais essentiellement le travail des autres, je me suis dit que c’était peut-être le moment pour moi de mettre toute mon énergie et ma créativité à mon propre service. C’est ainsi qu’est née l’idée de créer mon entreprise et là, le jardin s’est imposé !

Quelle est votre approche ? Avez-vous une spécificité ?

Je dirais que c’est le sur mesure. Je suis dans l’écoute,  j’essaie de cerner le désir du client, de voir ce qui le fait rêver et de lui proposer une solution originale en cohérence avec ses attentes. Pour moi, le jardin doit être un espace d’évasion et de ressourcement.

Bien sûr il y a les jardins,  mais il y a aussi beaucoup de terrasses et de balcons à aménager dans la région.  Y a- t-il une superficie minimum pour créer un projet ?

Non, à l’extrême on peut, avec un peu d’imagination, créer un mini jardin dans une jardinière ! C’est l’apport du professionnel.

Je travaille volontiers avec l’existant, il suffit parfois de peu pour valoriser ce qui est déjà là.

On peut rêver à partir d’un petit  balcon en ville dont on jouira également de l’intérieur, car il fera entrer la nature dans l’appartement.

Avez-vous des végétaux de prédilection ?

J’aime beaucoup les graminées, mais au-delà je travaille en priorité avec des végétaux de climat méditerranéen, peu gourmands en eau et en harmonie avec la région. J’évite les traitements et favorise au maximum la bio diversité.

On a souvent un peu peur de faire appel à un paysagiste ?

Oui,  parce que l’on pense tout de suite à de grands projets très coûteux, et pourquoi pas.  Mais Cocoon Jardin propose des solutions très souples et toujours adaptées au budget du client. On peut, selon ses moyens, piocher dans la vaste gamme des produits – pots, mobilier de jardin, éclairage…-  proposés sur le marché et arriver à un très beau résultat. On peut aussi imaginer quelque chose que l’on va faire évoluer avec le temps.  Personnellement, j’ai toujours à cœur de réutiliser l’existant et de proposer des solutions durables.

Quel est le champ de vos interventions ?

Cela va du simple conseil à l’aménagement global avec choix des végétaux, du mobilier… en passant par l’entretien.

Votre conseil ?

Lorsque l’on construit, ne pas attendre la fin du chantier, pour faire appel au paysagiste dont le travail – sol, occultation, mobilier… – s’intégrera mieux au projet global s’il est pris en amont.